Dominique Feig

Les chants du TAO sont nés de l’inspiration de Gyseh Perle qui, ayant entendu des textes mis en musique par Dominique Feig, lui avait proposé de mettre en forme « MINN LA DESTINEE », un des 33 textes du très beau livre d’IDRIS LAHORE, ce qui allait changer… « la destinée » du gratteur de guitare !
S’en suivirent les 5 textes des mouvements taoïstes issus du même ouvrage. Et en définitive, les 27 autres !
Pas vraiment conçus pour le chant, -mais oh combien inspirants !- ces textes allaient devenir les compagnons de route de Dominique pendant de longs mois, avec le soutien indéfectible de Gyseh Perle, car… « un homme seul ne peut rien ! » Sans oublier le support d’un violon chatoyant, d’une basse virevoltante, d’un accordéon chaleureux et de chœurs toujours inspirés, tous issus du cercle des fidèles artistes qui ont compris la nécessité de diffuser les belles paroles des CHANTS DU TAO.
C’est tellement vrai que Dominique était également accompagné par une cohorte de chanteurs français et anglo-saxons qui avaient bercé et bercent encore le cœur de l’artiste : musique pop–rock mais aussi musique classique qui avait baigné une enfance marquée par les airs d’opéra du père, les symphonies et concerti que frères et soeurs ainés cultivaient avec passion… Jusqu’à ce jour où un camarade normalien déclara tout de go « qu’un instituteur ne pouvait enseigner sans savoir jouer d’un instrument !» C’est ainsi que flanqué d’une guitare, Dominique anima ses classes, des fêtes de famille, d’improbables groupes rock, en s’essayant avec bonheur au folk irlandais… Avant de se frotter au séquenceur pour accompagner les chant du Tao !

La collaboration avec Gyseh Perle avait commencé quelques années plus tôt avec des participations en tant qu’instrumentiste, compositeur ou arrangeur pour les CD sur le cycle des saisons (« Chants et mélodies du printemps », « Chants et mélodies de l’hiver », « Les mystères de la Saint Jean », « La clarté de l’intelligence infinie »). Il avait également participé au doublage de la bande son du film « Thanatosophia, le pacte des âmes » sans oublier le livre CD du conte initiatique « La fille du désert ». Son chemin avait rencontré les notes inspirées du groupe « Charlotte and the road ». Depuis d’autres collaborations ont eu lieu, notamment avec « Awen Keltia » et son CD « Triskell, musiques d’inspiration celtique ». A présent il travaille à la nouvelle version de « La symphonie des immortels ».

Gratitude à mes parents, mes frères et sœurs, mes amis, à IDRIS LAHORE… au TAO.

Nous suivre :
  • Facebook Social Icon

© 2020 by INSPIR - MyArtisticProject

Nous contacter :
+33 6 67 945 007

Partageons nos talents !