Les chroniques de Jean-Marie

Entrer dans l’agitation c’est fuir la réalité

Souvent lorsque nous sommes en prise à des problèmes nous sommes dans la confusion, nous sommes égarés, nous ne savons plus quelle décision prendre ; alors nous nous agitons en pensant par le mouvement pouvoir solutionner notre problème. L’image de l’égarement est intéressante et se traduit au niveau du langage par des expressions du type « je suis perdu », « je ne sais plus où j’en suis » ; ces images montrent qu’alors nous ne sommes plus présents, nous ne sommes plus dans le présent, nous ne sommes plus dans notre propre vie. Dans ces situations d’égarement nous pouvons essayer de réfléchir à l’attitude adéquate, à la façon juste de réagir. Quand nous sommes égarés en voiture nous savons quoi faire : nous nous arrêtons pour essayer de faire le point sur la situation, on s’arrête et on regarde et on ne continue pas vaille que vaille sans savoir dans quelle direction on va. Dans notre quotidien quand nous sommes perdus nous n’appliquons pas cette façon de procéder, au contraire, nous tournons en rond, nous nous révoltons contre la réalité, nous exigeons qu’on vienne à notre secours. La solution serait bien évidemment de se poser et d’observer sans entrer dans ce mouvement, de faire silence. Entrer dans l’agitation c’est fuir la réalité, c’est fuir sa vie, ne plus être dans le présent mais dans le temps qui passe ; on est alors dans l’illusion de pouvoir régler son problème, ce qui est une démarche similaire à celle de se dire je règlerai ce problème demain ou un autre jour.




1 vue0 commentaire
Nous suivre :
  • Facebook Social Icon

© 2020 by INSPIR - MyArtisticProject

Nous contacter :
+33 6 67 945 007

Partageons nos talents !